Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour Nous Écrire

  • : Les Dellis de Lété
  • Les Dellis de Lété
  • : Autoconstruction d'une maison en paille dans le Limousin
  • Contact

Notre compagnie de théâtre

Recherche

Qui va là ?

Il y a    personne(s) connectée(s) sur ce blog

Archives

15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 19:53

En France, le bonheur est dans le Limousin

Par Feltin Michel, publié le 16/09/2009 - LEXPRESS.fr
limoges.jpgMoins inégalitaire, moins stressante, moins polluée... on vit bien mieux à Limoges qu'à Paris

c. abad/photononstop/afp

 

Taux de chômage, espérance de vie, crimes et délits... La hierarchie entre régions change du tout au tout quand on ne s'intéresse pas aux seuls revenus. Un nouvel indicateur le prouve, dans la lignée des travaux rendus publics cette semaine par le prix Nobel Joseph Stiglitz.

Un mort, deux blessés, des hommes et des femmes en larmes: aux premières lueurs de l'aube, deux voitures enchevêtrées gisent sur le bas-côté d'une route départementale tortueuse.

Et pourtant: dans les froides statistiques de la comptabilité nationale, cet événement dramatique sera considéré comme une... création de richesses!

Logique: l'accident ne finira-t-il pas par gonfler le chiffre d'affaires d'un garagiste, d'un ambulancier, d'une société de pompes funèbres?

C'est une litote: les traditionnels outils de mesure de la prospérité - le produit intérieur brut, le revenu- ne reflètent que très imparfaitement la réalité. Ils ne prennent pas en compte ce qui dégrade la santé, l'environnement, le lien social. Ils oublient le bénévolat, et se moquent des inégalités comme de l'an 40.

Un constat qui, peu à peu, rencontre davantage d'échos. La preuve : Nicolas Sarkozy lui-même vient de recevoir un très officiel rapport sur "le changement des instruments de mesure de la croissance", rédigé par Joseph Stiglitz et Amartya Sen.

En France, quelques chercheurs avancent depuis longtemps sur cette voie.

A partir d'une expérience pionnière menée par la région Nord-Pas-de-Calais, Florence Jany-Catrice et Rabih Zotti (1) ont ainsi élaboré un nouvel indicateur synthétique, composé d'une vingtaine de variables: les revenus, bien sûr, mais aussi le taux de chômage, l'espérance de vie, les expulsions locatives, les crimes et délits, les conflits du travail, les inégalités hommes-femmes, le lien social, etc.

Une liste qu'ils n'ont pas établie seuls, entre experts, mais à la suite d'une large discussion avec des connaisseurs de terrain de la société française, comme les directions des affaires sanitaires et sociales ou les associations caritatives.

"Ce sont elles qui nous ont conduits à retenir un indicateur très intéressant de l'Insee: le taux de personnes qui croisent au moins une fois par semaine leurs voisins ou leurs amis", précise Florence Jany-Catrice.

L'Ile-de-France seulement 17e !

Leurs conclusions sont tout à fait surprenantes. Les trois territoires dont les habitants sont les plus aisés -Ile-de-France, Alsace et Rhône-Alpes- chutent respectivement aux 17e, 6e et 7e places!

La région parisienne, douce avec les riches, dure avec les pauvres, brille certes par son espérance de vie et son niveau d'éducation, mais elle est plombée par une insécurité latente, l'ampleur du mal-logement et des inégalités abyssales: 13 kilomètres à peine séparent Neuilly de La Courneuve...

En haut de tableau? Des contrées peu coutumières des distinctions. Parce qu'il se hisse aux places d'honneur quel que soit le critère envisagé (criminalité, chômage, inégalités, expulsions...), c'est l'inattendu Limousin, 7e seulement par le revenu, qui l'emporte. Devant la Bretagne (pourtant 18e en termes de revenu) et le voisin auvergnat (8e en revenu).

Curieusement, le Nord-Pas-de-Calais et le Languedoc-Roussillon, eux, ferment la marche dans les deux classements. Ce sont là, toutefois, les exceptions qui confirment la règle: globalement, on n'observe aucune corrélation entre le revenu par habitant et l'indicateur de santé sociale.

C'est même là tout l'intérêt d'une démarche qui remet sérieusement en cause les notions traditionnelles de "progrès" et de "croissance".


(1) Futuribles, "La santé sociale des territoires", n°350, mars 2009, et, avec Jean Gadrey, Les Nouveaux Indicateurs de richesse, La Découverte, 2007.

Partager cet article

Repost 0
Published by Les Dellis de Lété - dans Autour de nous
commenter cet article

commentaires